top of page
  • Writer's pictureBCV.stories

Tyler, Arthur ‘Seymour’


Arthur ‘Seymour’ Tyler was born in New Brunswick in 1917. In the fall of 1915, he tried to join the 104th Battalion along with 18 other men. All 19 were rejected by Lt. Col Fowler because they were Black.


Undeterred, Mr. Tyler enlisted in No.2 Construction Battalion in September 1916. Private Tyler was very musical and played the trumpet and coronet in the battalion band.


He went overseas with the battalion in March 1917 and arrived in England on April 7th. Seymour arrived in France in May 1917 and travelled to the Jura mountains, near the border with Switzerland, with his unit.


He was hospitalized in Jura, France, for influenza in both November and December 1917. Private Tyler arrived back in England in the middle of December 1918 and sailed for Canada in January 1919. He was discharged in February.


Between the 1919 and 1939, Seymour served as a reserve soldier in New Brunswick, first with the York Regiment and later with the Carleton and York Regiment. In 1939 he returned to England with the Carleton and York Regiment as the battalion bugler. Sergeant Bulger Seymour Tyler was returned to Canada in 1941.


He died on February 17th 1985 at the age of 88.

A number of ‘stories’ were told about Seymour’s military service that are just not true:

  1. He did not fight at Vimy Ridge, France, in April 1917 because we know he was still in England at that time;

  2. He did not fight at Kemmelberg in the Ypres Salient of Belgium (“Kemmel Hill” in English, “Mont Kemmel” In French and was often call “Camel Hill” by English speaking soldiers). Kemmelberg is over 300 kilometers from where Seymour was located during the war.

  3. Seymour was never a member of the 8th Canadian Infantry Battalion (90th Rifles) which was from Winnipeg Manitoba.

Seymour Tyler was a good soldier and performed his duties honourably in two world wars. He was also a good citizen who involved himself in several community organizations.

 

Arthur « Seymour » Tyler naît au Nouveau-Brunswick en 1917. À l'automne 1915, il tente de s'enrôler dans le 104e bataillon avec 18 autres hommes. Ces 19 hommes sont tous rejetés par le lieutenant-colonel Fowler parce qu'ils sont noirs.

Ne se laissant pas décourager, M. Tyler s'enrôle dans le 2e bataillon de construction en septembre 1916. Doué pour la musique, le soldat Tyler devient trompettiste et cornettiste dans la fanfare du bataillon.


Il part outre-mer avec le bataillon en mars 1917 et arrive en Angleterre le 7 avril. Seymour arrive en France en mai 1917 et avec son unité, il se rend dans les montagnes du Jura, près de la frontière avec la Suisse.


En novembre et décembre 1917, il est hospitalisé dans le Jura, en France, pour une grippe. Le soldat Tyler rentre en Angleterre à la mi-décembre 1918 et prend le bateau pour le Canada en janvier 1919. Il est libéré en février.


Entre 1919 et 1939, Seymour est soldat de réserve au Nouveau-Brunswick, d'abord dans le York Regiment, puis dans le Carleton and York Regiment. En 1939, il retourne en Angleterre avec le Carleton and York Regiment à titre de clairon du bataillon. Le sergent Bulger Seymour Tyler rentre au Canada en 1941.


Il meurt le 17 février 1985 à l'âge de 88 ans.


Plusieurs « histoires » ont été racontées au sujet du service militaire de M. Seymour qui sont tout simplement fausses :


1. Il n'a pas combattu à la crête de Vimy, en France, en avril 1917, car nous savons qu'il se trouvait encore en Angleterre à cette époque.


2. Il n'a pas combattu à Kemmelberg, dans le saillant d'Ypres, en Belgique (« Kemmel Hill » en anglais, « Mont Kemmel » en français et souvent appelé « Camel Hill » par les soldats anglophones). Kemmelberg est situé à plus de 300 kilomètres de l'endroit où M. Seymour se trouvait pendant la guerre.


3. M. Seymour n'a jamais été membre du 8e bataillon d'infanterie canadien (90th Rifles), qui était originaire de Winnipeg, au Manitoba.

Seymour Tyler était un bon soldat qui s'est acquitté honorablement de ses fonctions pendant les deux Guerres mondiales. Il était aussi un bon citoyen qui s'est impliqué dans plusieurs organisations communautaires.

 


1,405 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page